Home » Transports amoureux by Marcelline Wesley
Transports amoureux Marcelline Wesley

Transports amoureux

Marcelline Wesley

Published
ISBN :
Kindle Edition
94 pages
Enter the sum

 About the Book 

Encore dans le tunnel qui menait au quai, Juliette entendit le train entrer en station. Elle dévala les escaliers à toute allure, manqua une marche, mais toujours sur ses pieds, elle continua à courir. Elle pouvait déjà entendre le signal des portes qui allaient se refermer. Elle se précipita dans la rame, trébucha et s’affala sans grâce. Dans les bras d’un homme.Elle n’osait pas lever les yeux. L’homme l’avait enlacée et elle se sentait flotter comme dans un rêve. Elle ferma les yeux. L’étoffe rugueuse de la veste de l’inconnu était agréable contre sa joue et éveillait en elle des sensations voluptueuses. L’homme portait un parfum aux épices piquantes. Les fantasmes les plus fous assaillirent la jeune femme. L’homme l’embrassait fougueusement au milieu de la foule, murmurant son nom d’une voix rauque et étouffée. Ses doigts magiques couraient le long de sa nuque, électrifiant tout son corps. Elle sentait la pointe de ses seins durcir, et elle se retenait de peu de gémir. Juliette n’ayant que faire du qu’en dira-t-on se laissait faire. Elle aurait voulu que cet instant s’inscrive dans l’éternité, que le temps s’arrête.Les portes s’ouvrirent, des passagers montèrent et d’autres descendirent du train, ramenant Juliette à la réalité. Elle était dans le métro, pelotonnée contre un homme qu’elle ne connaissait pas et qui sans aucun doute devait trouver la situation plus que déconcertante, voire choquante. Elle n’osait ouvrir les yeux pour découvrir que l’homme n’était peut-être que le troll du conte de fées. Elle voulait rester dans cet état de langueur indescriptible. Elle entendit une voix profonde et chaleureuse, qui raisonna au plus profond de son être. Cette voix loin de briser le charme semblait au contraire faire partie de cette douce rêverie.— Mademoiselle…Mademoiselle, vous allez bien ?Michel écoutait le babillage de Léa quand soudain, à la station Saint Michel, une femme lui tomba dans les bras telle une tornade, évitant de justesse d’être prise en sandwich entre les portes de la rame. La jeune femme s’était évanouie. Il la tenait serrée dans ses bras. Une cascade de cheveux roux dissimulait à sa vue le visage de l’inconnue. Mais il pouvait sentir son corps souple contre le sien et l’imaginait prêt à l’amour. Il ne pouvait s’empêcher de ressentir désir et tendresse pour cette femme dont il ne parvenait à distinguer les traits. Quelque chose se passait entre eux. Quelque chose d’extraordinaire qu’il n’avait jamais connu jusqu’alors. C’était comme si le temps s’était arrêté. Il aurait voulu la garder là dans ses bras. Il ne voulait pas en savoir plus sur elle. Elle était parfaite. Michel était en train de tomber amoureux. Pourtant il ne pouvait la garder ainsi inanimée dans ses bras. Son instinct de médecin reprit rapidement le dessus.— Mademoiselle… Une rencontre improbable dans le métro parisien. Michel tombe amoureux de Juliette sur le champ. Mais Juliette résiste à leur mutuelle attraction.Michel prépare son installation au Canada. Juliette sapprête à conclure un contrat avec une entreprise de Toronto. Une nouvelle vie, une vie à deux, les attend-elle outre-Atlantique?